Je m’en vais, je dégage, je me casse, je file, je trisse, je décarre, je déhotte, je me tire, je prend le large, je hisse la grand voile, je lève l’ancre, je fous le camp,  avec femme et enfants , je part, je vais voir ailleurs.  Je change de pays. La vie, ici, ne me convient plus. Trop de stress, trop d’agressivité, trop d’arrogance, trop de fric, trop de tf1, trop de Sarko, trop de cons,  trop de choses futiles que l’on met au premier plan. Je laisse ici les inutiles, les tocards, les étriqués, les bas de plafonds. Je part avec joie vers un Maroc souriant. Je retrouve la bas les fleurs de mon enfance, les oranges et le miel. Je veux apprendre à mes enfants qu’on peut manger une assiette de haricots sur le bord d’une route et trouver ça fabuleux . je veux leur apprendre « les autres ». Bien sur,  je ne suis pas dupe, tout n’est pas rose la bas non plus ! tout n’est pas facile ! mais la-bas, Les gens me parlent et je parle aux gens. La-bas, je me sens calme et serein.